Adrien SEGUIN

Adrien Seguin (1926 – 2005)

 

Avant tout, Adrien Seguin apparaît comme un coloriste, héritier des Fauves, habile à exalter les tons purs, à élaborer des harmonies audacieuses, percutantes.

Il a vécu sa jeunesse en Afrique, puis a étudié de 1946 à 1950 à l’école des Beaux-Arts de Montpellier. Il entre ensuite à l’école des Beaux-Arts de Paris, de 1952 à 1955, puis à l’Académie André Lhote de 1955 à 1958.

 

Il a obtenu le premier prix du Dôme en 1957 (Président Foujita).

Médaille d’Honneur de la Ville de Montpellier (1981).

Médaille d’or Arts Sciences et Lettres (2001)/

Citation dans le Benezit – cotation Drouot.

 

C’est à l’âge de 10 ans que le désir de peindre lui vient. Il reçoit ses premières leçons à l’école des Beaux-Arts de Montpellier, puis à celle de Paris.

 

Il va fréquenter les peintres de Montparnasse en même temps que l’Académie André Lhote. Il forge sa technique en se confrontant notamment aux peintres Desnoyer, Calvet, Couderc, Decossy, Dezeuze. Il possède un style bien personnel qui le fait reconnaître entre tous. Son travail est parfois déconcertant, parfois violent et tumultueux, souvent tendre avec des pointes d’humour qu’il aime distiller dans les textes qui accompagnent ses dessins.

 

 

Loin des artifices et des facilités, l’oeuvre d’Adrien Seguin apparaît libre de tout mensonge.

 

Adrien Seguin est décédé à Montpellier en 2005.

 

Collections :

– Musée de Marseille

– Musée de Toulon

– Musée de Montpellier

– Musée de Sète

– Musée de Béziers

– Musée des Baux de Provence

– Musée d’Oberhausen

– Musée de Frontignan