WANG Yan Cheng

Wang Yan Cheng est né en 1960 à Guadong, en Chine il vit et travaille en région parisienne. Depuis sa formation très solide et très classique aux Beaux-Arts de Shandong en Chine, d’où, élève en 1978, il devient professeur et maître de conférence en 1995, le succès accompagne Wang Yan Cheng dans sa carrière : secrétaire de la World Chinese Artist en 1996, puis représentant officiel de la Chine pour l’Association des Arts Plastiques à l’UNESCO en 2002.

 

Aujourd’hui à la suite d’une lente évolution plastique, et d’une réflexion parallèle à la rêverie, Wang Yan Cheng traduit un monde singulièrement silencieux où s’interpénètrent les stades mal effacés du souvenir, la fascination pour les vestiges enfouis, l’omniprésence de la poussière temporelle. Il réduit l’opposition mentale entre l’espace et le temps à un instant lumineux de jubilation créatrice. Une fulgurance sensuelle, immédiate et indéfinissable. L’artiste s’attache plus aux fractures du temps, à sa possible réversibilité.

 

Dans les natures mortes à l’occidentale, le temps s’est figé une fois pour toutes, dans l’œuvre de cet artiste chinois, il flotte encore et s’égrène en poussière de lumière, dans une indétermination sensible. Harmonie raffinée des compositions, au confluent de la peinture occidentale et des traditions picturales de la Chine, la peinture de Wang Yan Cheng est une synthèse plastique tout à fait originale. Sa grammaire de formes ouvre un univers de beauté rare et de délicate spiritualité.

 

De très nombreuses expositions en Europe et en Asie, des achats de Musées ont montré l’évolution de sa peinture. D’excellentes enchères ont confirmé l’intérêt des collectionneurs.

 

Maître franco-chinois de l’Abstraction Lyrique, Wang Yan Cheng est aujourd’hui considéré comme le successeur incontestable de Zao Wou-Ki et de Chu Teh-Chun.

 
La Galerie des Tuiliers lui organise des expositions personnelles en 2007, 2009 et 2010, et participe à la publication d’un ouvrage sur l’exposition des oeuvres de Wang Yan Cheng au musée du Montparnasse en 2010.

 

Cette année, Wang Yan Cheng  intègre la prestigieuse galerie d’art de renommée mondiale Aquavella, présente à Hong Kong et New York.

 

Il a également participé du 23 au 25 mars 2016 à ArtBasel Hong Kong.

 

En 2017, il exposera au Musée d’Art Contemporain de Tokyo ainsi qu’au Musée National de Chine à Pékin.  Puis, au Musée Picasso d’Antibes.

 

Collections publiques :

Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne, mairie de Lisses
Musée de Qingdao (province du Shandong)
Pékin, musée des Beaux-Arts de Chine
Shenzhen, He Xiangning Art Museum
Musée de la Povince du Guangdong
Shenzhen, Institut des Beaux-Arts
Shenzhen, Musée des Beaux-Arts
Musée de la province du Shangdong
Genève, Nations-Unies
Ville de Shanghai
Pékin, Opéra de l’Armée
Pékin, Diaoyutai State Guesthouse
Paris, UNESCO
Saint-Cloud, Dassault Aviation
Pékin, Assemblée nationale de Chine
Pékin, Opéra de Paris